A propos

Née en 1961 de nationalité française Michèle Jarnoux est une artiste autodidacte. Elle a posé ses valises en Bretagne Sud en 2019  et a ouvert son atelier galerie à Auray. Michèle a découvert en 1995 la terre lors d’un stage d’initiation à la sculpture. Après plusieurs années de recherches et d’expérimentations  en 2011 Michèle Jarnoux  décide de vivre de sa passion . Sa passion devient sa profession.

Elle puise les sources de son inspiration dans la nature. Ses sculptures nous renvoient au monde minéral ou à l’univers de la mer sur un travail de mémoires des territoires. Elle travaille la porcelaine et le grès en bousculant la matière de façon innovante.

Le verre en fusion s’invite dans ses sculptures en céramique. Depuis 2013, Michèle Jarnoux s’intéresse particulièrement à l’association de deux matières le verre et la terre.  Elle aime jouer sur la dualité des deux matières par la transparence du verre et la rugosité de la terre. La terre brute non émaillée et le brillant du verre transparent ou coloré avec des oxydes.

Elle aime transformer ce médium. Michèle Jarnoux est en quête d’innovation. Son axe de recherches se porte sur les effets de matière de la terre d’où naîtra la Collection « Mémoires de la mer » ou la Collection  « Empreintes et variations ».

Elle aime s’exprimer autrement et créer une œuvre singulière pleine de poésie.

Les effets de la matière occupent une place primordiale, et c’est cette peau de terre texturée, finement gravée, incisée ou striée, qui va donner à l’œuvre sa personnalité et son mystère. Plusieurs de ses oeuvres en collection privées sont en France, en Europe et aux Etats-Unis.

Ses sculptures sont représentées en galeries d’art en France en permanence et chez des collectionneurs en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Italie